Téranga Nature

Réfugiés Climatiques:Soudan du Sud – plus de 466.000 personnes déplacées ou affectées par des inondations

Réfugiés Climatiques:Soudan du Sud – plus de 466.000 personnes déplacées ou affectées par des inondations

Plus de 466.000 personnes au Soudan du Sud ont été déplacées ou affectées depuis le mois de mai par d’importantes inondations, qui ont submergé des maisons et des fermes, a affirmé vendredi l’agence humanitaire de l’ONU (OCHA).

Il s’agit d’une augmentation de 23% du nombre de personnes signalées comme étant affectées depuis la fin du mois d’août. Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) signale que les inondations ont surtout impacté les zones situées le long des fleuves Nil et Lol. 

« Plus de 70 % des personnes touchées se trouvent dans les régions de Jonglei et d’Unity. Bahr el Ghazal Nord et Nil Supérieur sont les autres régions les plus touchées », a indiqué l’OCHA dans son dernier bulletin humanitaire daté du 30 septembre 2021.

Sur le terrain, des évaluations rapides des besoins ont été réalisées dans 15 des 22 comtés touchés par les inondations. Les humanitaires répondent aux besoins des personnes dans la majorité des comtés touchés par les inondations. 

Une allocation de 20 millions de dollars du Fonds humanitaire de l’ONU

Les comtés d’Ayod, Fangak et Pigi/Canal (Jonglei), les comtés d’Aweil Sud et Est (Bahr el Ghazal Nord), et ceux de Leer et Panyijiar (Unity) sont identifiés comme hautement prioritaires pour une intensification des opérations, lorsque l’accès physique le permet. 

Les centres humanitaires récemment établis dans les zones fortement touchées par les inondations dans la ville de Leer (comté de Leer) et à Kodok (comté de Fashoda) ont aidé les intervenants à surmonter les contraintes opérationnelles causées par les inondations.

Par ailleurs, l’ONU a annoncé une allocation de 20 millions de dollars américain du Fonds humanitaire du Soudan du Sud, dont une partie soutiendra les efforts de réponse aux inondations. 

L’année dernière, des inondations record avaient affecté 700.000 personnes sur une population totale de 11 millions d’habitants. Parmi les personnes alors déplacées, près de 100.000 ne sont toujours pas rentrées chez elles, souligne l’OCHA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.