Téranga Nature

Aviation: l’Allemagne inaugure sa première usine de kérosène “vert”

Aviation: l’Allemagne inaugure sa première usine de kérosène “vert”

Une usine de kérosène neutre en carbone a été inaugurée lundi en Allemagne, toute première étape du développement de ce carburant dans le pays, qui veut réduire l’empreinte carbone du secteur aérien pour atteindre ses objectifs climatiques.

Cette installation, située dans la ville de Werlte (nord), sera la “première usine au monde à produire du kérosène neutre en carbone à l’échelle industrielle”, s’est félicité Dietrich Brockhagen, président de l’ONG Atmosfair, à l’origine du projet.

Le kérosène “vert”, ou e-kérosène, constitue l’une des pistes pour décarboner le secteur aérien, responsable de 2% des émissions de CO2 mondiales, selon l’ONG Réseau action climat.

Il s’agit d’utiliser de l’hydrogène, produit par électrolyse, et de capter du CO2 dans l’atmosphère. En recombinant les deux, on obtient un carburant de synthèse imitant le kérosène d’aviation.

L’usine inaugurée à Werlte utilise du CO2 capté dans l’air et provenant d’une usine de biogaz de la région qui utilise des déchets alimentaires, tandis que l’électricité, pour produire l’hydrogène provient d’installations éoliennes et solaires.

“Pour que l’Allemagne devienne neutre en carbone, l’aérien doit également apporter sa contribution”, a ainsi affirmé la ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze, présente pour l’inauguration.

Mais ce carburant de synthèse reste dix fois plus cher que le kérosène d’origine fossile et est encore loin d’être compétitif pour passer à l’échelle industrielle.

La production de la nouvelle usine, qui devrait débuter au premier trimestre 2022, n’atteindra d’ailleurs qu’une tonne par jour.

Or l’Allemagne s’est donné pour objectif d’atteindre, dans sa consommation totale de carburant aéronautique, une part de 0,5% de kérosène vert, soit 50.000 tonnes par an, dès 2026. Pour 2030, la capacité de production doit atteindre 200.000 tonnes, selon les objectifs du gouvernement.

Il “faudra donc agrandir considérablement nos capacités”, et “développer la technologie”, pour atteindre ces objectifs, a indiqué la chancelière Angela Merkel, dans un message vidéo adressé lors de l’inauguration de l’installation.

“L’ouverture de cette usine est un événement important”, a-t-elle toutefois assuré.

Les huit barils de paraffine brute produits chaque jour à Werlte seront raffinés en carburant synthétique pour les avions et livrés à l’aéroport de Hambourg.

Le premier client de l’e-kérosène sera la compagnie aérienne allemande Lufthansa qui s’est engagé à en acheter au moins 25.000 litres pendant au moins cinq ans.

“La clé d’une réduction durable de nos émissions aériennes est dans la recherche et l’utilisation de carburants d’aviation synthétiques et durables”, a expliqué Dorothea von Boxberg, PDG de Lufthansa Cargo.

Lufthansa utilise déjà, comme d’autres compagnies, des biocarburants provenant de la biomasse mélangés à du kérosène ordinaire.

L’Allemagne a récemment dû relever ses objectifs climatiques, et compte désormais atteindre la neutralité carbone en 2045, contre 2050 auparavant, après une décision de la Cour constitutionnelle critiquant le manque d’ambition des pouvoirs publics.

© 2021 AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.