Téranga Nature

Inde : Autrefois disparus, les rhinocéros prospèrent dans le parc national de Manas

Inde : Autrefois disparus, les rhinocéros prospèrent dans le parc national de Manas

Grâce à de gros efforts de conservation, les rhinocéros indiens sont de nouveau présents dans le parc national de Manas.

C’est une bonne nouvelle que vient d’annoncer l’IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux. Alors que les rhinocéros indiens avaient disparu du parc national de Manas il y a à peine 25 ans à cause du braconnage, ce sont aujourd’hui 54 individus qui peuplent cette zone protégée d’Inde, inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Un signe d’espoir pour cette espèce classée par l’UICN comme vulnérable, avec une population mondiale estimée à environ 2 000 animaux adultes.

Au début des années 2000, l’IFAW, en collaboration avec le Wildlife Trust of India (WTI), s’est donné pour objectif de rétablir la population de rhinocéros sauvages dans le parc national de Manas. Les deux organisations ont fondé le Centre pour la protection et la réhabilitation de la faune sauvage (CWRC), chargé de secourir et soigner les animaux orphelins ou blessés. Les jeunes rhinocéros y reçoivent des soins 24h/24 et 7j/7 et sont réhabilités, jusqu’à ce qu’ils puissent être transférés dans le parc national de Manas pour y être remis en liberté.

“Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) et le Wildlife Trust of India (WTI) ont secouru, réhabilité et remis en liberté des rhinocéros dans le parc national de Manas depuis plus de quinze ans. Ces rhinocéros et leur progéniture représentent désormais près de 50 % des rhinocéros qui vivent actuellement dans le parc. Depuis plus d’une décennie, nous avons enregistré les naissances des petits de la deuxième et de la troisième génération des rhinocéros relâchés dans le cadre de ce projet”, explique dans un communiqué Katie Moore, Vice-président adjointe sauvetage des animaux chez IFAW. 

Outre le sauvetage, la réhabilitation et la remise en liberté des rhinocéros indiens, IFAW-WTI s’est efforcé d’accroître la superficie des terres protégées autour du parc national de Manas. Le Réseau des zones protégées s’est ainsi étendu de plus de 772 kilomètres carrés.

Les deux organisations luttent également contre la fragmentation de l’habitat des animaux en créant des corridors sécurisés. Ce sont ainsi 101 bandes linéaires de terrain qui ont été identifiées, et qui permettront aux espèces sauvages de se déplacer d’un habitat à l’autre. Les six premiers corridors sont sécurisés et les six suivants sont en cours.

“IFAW s’est engagé à créer un monde où les animaux et les humains cohabitent harmonieusement. Depuis 20 ans et pour les années à venir, IFAW et WTI travaillent ensemble pour atteindre cet objectif en Inde. À chaque étape de notre processus, l’évolution des besoins des animaux et des personnes est le moteur de notre partenariat et de nos stratégies”, conclut Katie Moore.