Téranga Nature

ENTRE SOLIDARITÉ ET “EFFORT DE GUERRE”, DES ENTREPRISES SE MOBILISENT CONTRE LE CORONAVIRUS

ENTRE SOLIDARITÉ ET “EFFORT DE GUERRE”, DES ENTREPRISES SE MOBILISENT CONTRE LE CORONAVIRUS

La startup 1083 qui fabrique habituellement des jeans se met à produire des masques de protection destinés aux soignants. LVMH est passé des parfums aux gels hydroalcoolique. Doctolib ouvre ses téléconsultations… Des dizaines d’entreprises font preuve de solidarité pour fournir du matériel aux soignants ou faciliter le confinement de la population. 

1083, INDISPENSAC COUSENT DES MASQUES DE PROTECTION

Les soignants, en première ligne face à la pandémie de Coronavirus, manquent de protection. Certaines entreprises du textile, qui ne produisent habituellement pas ces masques, ont décidé de réorganiser leur atelier en ce sens. C’est le cas de 1083, startup spécialisée dans les jeans et chaussures fabriqués en France, qui a lancé une production de masque de protection dans son atelier de Romans pour “participer à l’effort collectif contre le Coronavirus”.

L’entreprise Indispensac du groupe Les Tissages de Charlieu, qui vent habituellement des sacs en tissu, s’est lancé dans la production de masques en tissu à destination du grand public pour que l’État réserve les masques sanitaires exclusivement aux personnels soignants.

LVMH ET L’ORÉAL SE METTENT AU GEL HYDROALCOOLIQUE

Le géant du luxe LVMH met à profit ses usines pour produire du gel hydroalcoolique destiné aux hôpitaux. C’est ce qu’a annoncé le PDG du groupe, Bernard Arnault, dimanche 15 mars. Dès le lendemain de l’annonce, 39 hôpitaux de l’Assistance-Hôpitaux de Paris (AP-HP) ont commencé à être livrés. 10 000 flacons ont été produits dès le premier jour, affirme le groupe.

De son côté, le géant des cosmétiques, l’Oréal a indiqué que sa marque La Roche-Posay avait équipé en gel hydro-alcoolique “l’ensemble de ses hôpitaux, EHPAD et principales pharmacies partenaires en Europe, qui sont les premiers remparts face au Coronavirus”. Le géant sucrier Tereos, leader européen dans la production d’alcool de betterave, a mobilisé cinq usines pour produire du gel hydroalcoolique. De son côté, Pernot Ricard annonce la mise à disposition de 70 000 litres d’alcool, l’un des éléments de base pour la fabrication.

LES RESTAURATEURS FONT DON DE LEUR NOURRITURE

À l’annonce de la fermeture des restaurants et bars jeudi 12 mars, les commerçants se sont retrouvés avec des tonnes de nourriture, dont beaucoup de denrées périssables, sur les bras. Pour ne pas les jeter, certains ont décidé de vendre la nourriture à prix coûtant, comme le restaurant INKA, à Paris. À Lille, patron de Sam’Régal, un food truck de burgers, a créé un groupe Facebook intitulé “Anti gaspi Covid 19 Lille”. “J’ai créé ce groupe afin que les restaurateurs, artisans puissent vendre, donner ou comme bon leur semble, leurs marchandises. Afin d’éviter les pertes”, explique-il au journal 20 minutes.

La startup Phenix, qui lutte contre le gaspillage alimentaire en faisant le lien entre les commerçants et les associations, a annoncé, pour l’occasion, lever temporairement sa commission sur les paniers anti-gaspillage proposés à moitié prix aux consommateurs. Toutes les associations sont en effervescence pour limiter au maximum le gaspillage. La startup française Feed va mettre à disposition des soignants 150 000 repas.

OPÉRA DE PARIS, CANAL +, OCS PROPOSENT DES FILMS ET SPECTACLES GRATUITS

Alors que des millions de Français sont confinés chez eux, en télétravail ou en chômage technique, les loisirs semblent assez restreints. La chaîne Canal +, à la suite de l’annonce du confinement, a indiqué passer en clair, donc en gratuit, pour tous les téléspectateurs.

L’Opéra de Paris propose la diffusion de ses plus grands spectacles gratuitement en ligne. Les opérateurs n’ont pas non plus lésiné. Les abonnés d’Orange pourront désormais bénéficier des quatre chaînes OCS. Chez SFR, le patron, Patrick Drahi, a indiqué offrir un bouquet de chaînes “Plus Jeunesse”, tout comme chez Free qui a augmenté le nombre de données disponibles pour les abonnements les moins chers. 

LES TÉLÉCONSULTATIONS GRATUITES POUR AIDER LES SOIGNANTS

Le 5 mars, alors qu’aucune mesure particulière n’avait été prise en France, le site Doctolib, qui facilite la prise de rendez-vous entre patients et médecins, a annoncé la gratuité de son service de téléconsultation pour toute la durée de la pandémie. Et pour cause, en seulement un mois, le nombre de consultations en ligne sur le site a été multiplié par 18. De 35 000 médecins a utilisé la téléconsultation avant l’épidémie, Doctolib en recense désormais 63 000. Ce système permet à des patients qui ont des symptômes légers d’être diagnostiqués à distance, sans risque de contamination. Le médecin peut ensuite envoyer son ordonnance et son arrêt maladie en ligne. 

NVTC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.