Téranga Nature

Depuis 500 000 ans, ces oiseaux chantent de la même façon

Depuis 500 000 ans, ces oiseaux chantent de la même façon

En Afrique de l’est, une équipe de scientifiques a découvert que des oiseaux, les Souimangas à double collier (Cinnyris chalybeus) ont conservé le même chant depuis au moins 500 000 ans.

Les Souimangas à double collier sont des oiseaux très colorés qui, avec leur bec long et fin, ressemblent aux colibris. Vivant entre le Mozambique et le Kenya, différentes populations, ou lignées, de Souimangas à double collier ont été isolées par les pics des montagnes au cours du temps. Mais bien que ces différentes lignées soient séparées depuis des milliers d’années et n’aient plus d’interactions entre elles, leur chant reste inchangé. Pourtant, selon les scientifiques, les chants des oiseaux, ainsi que certaines caractéristiques physiques comme la couleur des plumes, évoluent au fil du temps en fonction de l’environnement et de l’apprentissage. “Les changements d’environnement entraînent des changements dans le plumage, le chant des oiseaux, le comportement d’accouplement et plus encore”, explique Rauri Bowie professeur de biologie intégrative à l’Université de Californie à Berkeley.

⋙ Australie : cet oiseau menacé est devenu tellement rare qu’il en oublie comment chanter

C’est en voulant étudier l’évolution des chants des oiseaux que des scientifiques ont constatés que ces oiseaux chantaient les mêmes chansons depuis des générations. L’équipe a visité une quinzaine de sites en Afrique de l’est entre 2007 et 2011, enregistrant les chants de 123 oiseaux de six lignées différentes. Ils ont ensuite développé une technique statistique pour analyser leur évolution. “Les populations de ces oiseaux sont idéales pour explorer l’évolution du chant, car les populations isolées ont permis une comparaison entre des espèces individuelles, entre deux espèces étroitement apparentées et entre les cinq espèces”, a déclaré Jay McEntee, professeur de biologie à l’État du Missouri et co-auteur de l’étude.

Les résultats, publiés dans les Proceedings of the Royal Society B, montrent que certaines de ces populations isolées chantent effectivement toujours les mêmes chansons. Ces dernières n’auraient ainsi quasiment pas évolué au cours des milliers d’années où ces lignées ont été séparées.

Un environnement resté quasi inchangé

Pour les scientifiques, si ces population d’oiseaux ont gardé les mêmes chants depuis des générations, c’est parce que leur environnement est resté quasi inchangé. Les oiseaux n’ont donc aucune raison d’évoluer. “Qu’un trait appris puisse rester statique pendant des centaines ou des milliers d’années est tout simplement remarquable, une découverte qui reflète à quel point l’étude sur le terrain des systèmes tropicaux a à offrir à la communauté scientifique”, a déclaré Rauri Bowie. A l’inverse, les chercheurs ont repéré deux populations de Souimangas à double collier qui, elles, chantaient différemment. Ces populations vivent au-dessus de l’équateur, là où les conditions géologiques ont changé plusieurs fois. Ces changements environnementaux les ont ainsi poussés à évoluer rapidement.