Téranga Nature

[BONNE NOUVELLE] 49 % DU PIB MONDIAL EST CONCERNÉ PAR L’OBJECTIF DE NEUTRALITÉ CARBONE D’ICI 2050

[BONNE NOUVELLE] 49 % DU PIB MONDIAL EST CONCERNÉ PAR L’OBJECTIF DE NEUTRALITÉ CARBONE D’ICI 2050

C’est une tendance qui prend peu à peu de l’ampleur. Alors que les pays, villes et régions, engagés dans la neutralité carbone ne se comptaient il y a quelques mois que sur les doigts d’une main, ils sont désormais assez nombreux pour peser sur l’économie mondiale. Selon un nouveau décompte d’un organisme britannique, près de la moitié de la richesse mondiale se fait aujourd’hui sous la contrainte d’un objectif zéro émissions nettes d’ici 2050.

Près de la moitié de la richesse mondiale – soit 39 000 milliards de dollars – est désormais produite dans des pays, des régions ou des villes engagés dans un objectif de neutralité carbone d’ici 2050. C’est ce que révèle le Net zero tracker (1) mis en place par le think tank britannique Energy and climate intelligence unit (ECIU). Au total, 121 États sont engagés – de façon plus ou moins forte – ainsi que des dizaines de villes et de régions.

Deux pays ont déjà atteint cet objectif, il s’agit du Suriname et du Bouthan. Cinq l’ont inscrit dans la loi : la France, la Suède, le Royaume-Uni, le Danemark et la Nouvelle-Zélande. Et quatre ont proposé une législation en ce sens : l’Union européenne, l’Espagne, le Chili et les îles Fidji. Dans une dizaine d’autres États tels que la Norvège, l’Uruguay, les îles Marshall ou encore le Costa Rica, la neutralité carbone est actée dans un document politique tandis que dans tous les autres, c’est une mesure actuellement en discussion. 

Des régions et villes américaines engagées

Les données du Net zero tracker montrent que le montant du PIB couvert par les ambitions zéro émissions nettes a ainsi triplé au cours des huit derniers mois. “Il est extraordinaire qu’à peine quelques mois après le rapport du GIEC, les nations, les régions et les villes représentant pratiquement la moitié du PIB mondial aient fixé des objectifs compatibles, s’est réjoui le directeur de l’ECIU, Richard Black. La majorité de ces cibles ne sont que des cibles mais cela montre quand même que les décideurs politiques comprennent la science et, dans le cas des villes et des régions, décident d’agir eux-mêmes lorsque leurs gouvernements nationaux ne le font pas”.

La Chine et les États-Unis, qui pèsent à eux deux 37 % du PIB mondial, n’ont pas pris de mesures sur la neutralité carbone. Mais des États et des villes comme la Californie, New York ou Washington se sont engagés isolément. La neutralité carbone est indispensable pour s’aligner avec les objectifs de l’Accord de Paris. En effet, selon le Giec, si le monde parvenait à devenir neutre en carbone d’ici à 2047, les objectifs les plus ambitieux de l’accord de Paris auraient 66 % de chances d’être réalisés.

NOVETHIC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.