Téranga Nature

SENEGAL: AMINA SANE 32 ANS, RECEVEUR BUS LIGNE 52 « C’est mieux que de tendre la main » ( Portrait)

SENEGAL: AMINA SANE 32 ANS, RECEVEUR BUS LIGNE 52 « C’est mieux que de tendre la main » ( Portrait)

Jusqu’à un passé très récent, le secteur du transport était dominé par les hommes. Mais depuis quelques années la donne commence à changer. De plus en plus, on remarque la présence des femmes. Amina Sané est âgée de 32 ans. La native du sud du Sénégal évolue dans le transport depuis 10 ans. Elle est receveur à la ligne 52, qui roule entre Pikine et Keur Massar.Teint clair, taille moyenne, lunettes bien posées sur le nez, Amina Sané porte un Tee-shirt rouge, un petit sac en bandoulière.

Elle a le verbe facile. Sourire aux lèvres, elle vient nous récupérer devant le portail de la gare routière et nous achemine dans le bus. « Je suis dans le transport depuis une dizaine d’années. Ce n’est pas facile d’être receveur dans un bus. Parfois vous côtoyez des clients qui sont très compliqués. Mais c’est à vous de les maitriser et de bien gérer. Dès fois on rencontre des gens qui, pour un rien, se mettent à vous crier dessus, ou même vous proférer des injures. Quelques fois aussi un client peut vous donner 100 F pour une section mais il fait trois voire quatre sections. Autre difficultés : quand vous interdisez à une femme à faire entrer ses bagages, elle vous traite de tous les noms d’oiseaux. Tout cela constitue les aléas du travail » dit-elle.

Diola bon teint, Amina est bien dotée par la nature. Elle a tous les atours pour prétendre exercer un autre métier. Mais que non. « Il n’y a pas de sot métier. Il suffit de travailler dur et le résultat va venir. Moi, je n’ai pas honte d’être receveur. C’est mieux que de quémander surtout pour une femme. Je gagne ma vie honnêtement et parviens à subvenir aux besoins de ma famille », affirme-t-elle. A la question de savoir si quelques fois elle n’est pas victime de provocations ou de harcèlements de la part des hommes avec qui elle partage le boulot, elle coupe court. « Si vous êtes une femme de caractère, les hommes vont vous respecter. Au cas contraire, ils vont se moquer de vous. Moi, je suis là pour le travail ; un point c’est tout ! » martèle-elle avec force.

Néanmoins Amina souligne qu’elle ne compte pas s’éterniser dans le poste de receveur. « J’ai des ambitions que je ne vais pas dévoiler. Le jour que je commencerai à réaliser mes projets, je partirai. Mais je peux toujours rester dans le domaine du transport. Pourquoi pas. Seul Dieu sait ! » s’exclame M Sané.

Par Tounkang GANO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.