Téranga Nature

Etes-vous prêt pour un tsunami ?

Etes-vous prêt pour un tsunami ?

À l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation aux tsunamis, célébrée le 5 novembre, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, appelle les pays, les organismes internationaux et la société civile à mieux comprendre la menace que les tsunamis représentent et à échanger des stratégies innovantes permettant d’en réduire les risques.

« Nous pouvons tirer parti des progrès accomplis, allant d’une meilleure sensibilisation des populations exposées aux tsunamis partout dans le monde à l’inclusion d’un programme relatif aux tsunamis dans la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable », a dit le chef de l’ONU.

« Toutefois, les risques restent immenses », a-t-il insisté.

En effet, l’élévation du niveau de la mer causée par la crise climatique rendra les tsunamis encore plus dévastateurs. « Nous devons limiter le réchauffement à 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels et investir à grande échelle dans la résilience des populations côtières », a-t-il déclaré.

Pour sauver les vies menacées par des tsunamis et d’autres catastrophes, la science et la coopération internationale, ainsi que la préparation et les interventions rapides, doivent être au cœur de l’action – António Guterres

Pour le Secrétaire général de l’ONU, il est essentiel de renforcer l’aide apportée aux pays en développement et d’améliorer les dispositifs de détection et d’alerte rapide.

« Face à la complexité croissante des crises mondiales, nous devons être mieux préparés. Employons-nous à réduire les risques de tsunami, à mettre en œuvre le Cadre de Sendai et à renforcer ensemble la résilience face à toutes les catastrophes », a-t-il conclu.

De son coté, Mami Mizutori, Représentante spéciale du Secrétaire général pour la réduction des risques de catastrophe a rappelé que, aussi rares soient-ils, les tsunamis sont les plus meurtriers de tous les risques naturels qui surviennent soudainement. 

« Des millions de personnes vivent et travaillent dans des communautés exposées aux tsunamis sur tous les océans du monde », a-t-elle déclaré.

Création du Programme tsunami 

La Journée mondiale de sensibilisation aux tsunamis encourage à « renforcer considérablement la coopération internationale avec les pays en développement par un soutien adéquat et durable ».

En effet, d’ici à 2030, on estime que 50% de la population mondiale vivra dans des zones côtières exposées aux inondations, aux tempêtes et aux tsunamis.

L’intensification de la coopération internationale en faveur des pays en développement permettra de préparer 100% des communautés exposées aux tsunamis et de les rendre résilientes d’ici à 2030.

La Décennie des Nations Unies pour les océans (2021-2030) offre « une occasion unique en son genre » d’améliorer les systèmes de détection et d’alerte rapide aux tsunamis à l’instant même où ils se forment, et de renforcer la préparation des communautés côtières aux tsunamis grâce au programme UNESCO/COI Tsunami Ready, a expliqué le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNDRR).

« L’intensification du programme Tsunami Ready témoigne de ce que peut apporter une coopération internationale ciblée et contribuera de manière significative à réduire les risques et à sauver des vies », a indiqué Mme Mizutori.

« Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons réaliser cette ambition », a-t-elle conclu.