Téranga Nature

[CES STARTUPS QUI CHANGENT LE MONDE] MOOVEAT FACILITE LA VIE DES LOCAVORES

[CES STARTUPS QUI CHANGENT LE MONDE] MOOVEAT FACILITE LA VIE DES LOCAVORES

Trouver l’agriculteur qui vend ses produits en direct, l’Amap ou le drive fermier les plus proches, c’est désormais possible avec le site Mooveat. Ce Google pour locavores recense et géolocalise toutes les solutions permettant d’acheter des aliments produits près de chez soi. De quoi se nourrir tout en réduisant son empreinte carbone. Pendant une semaine, Novethic met un coup de projecteur sur les startups responsables qui vont changer nos habitudes.

Le parcours du combattant des locavores pour trouver de la nourriture produite localement appartiendra bientôt au passé. Mooveat développe un moteur de recherche permettant de géolocaliser tous les points de vente situés dans un rayon, au choix, de 100 mètres à 30 kilomètres de sa position. Amap, La Ruche qui dit oui, magasins bio et autres agriculteurs pratiquant la vente directe sont localisés, de même que les produits recherchés par le locavore.

“Nous ne faisons pas de e-commerce, mais de l’information pour pouvoir guider le consommateur en amont de sa réflexion et pour lui faire comprendre l’intérêt d’acheter au producteur local”, explique Thibault Marzloff, qui a fondé Mooveat en 2017 avec son associé, Laurent Nicolas. Au site, toujours en développement, devrait s’ajouter une application mobile prévue pour la fin décembre 2019. “Le consommateur pourra filtrer les informations en fonction de ses points d’intérêt : labels, modes de production, etc. Et nous commençons à travailler sur l’impact carbone des produits disponibles”, confie Thibault Marzloff.

Développer les circuits courts

L’accès au service est gratuit aussi bien pour les particuliers que pour les agriculteurs et points de vente géolocalisés. Le modèle économique repose plutôt sur le service rendu aux collectivités locales, pour lesquelles Mooveat veut développer des outils dédiés. La base de données que la startup construit depuis plus de deux ans, assure en effet aux territoires une plus grande lisibilité sur l’offre alimentaire disponible près de chez elle. La startup veut proposer des outils permettant aux collectivités de prendre en main les données de leur région et d’animer les circuits courts locaux.

“Notre outil donne aux collectivités locales une connaissance plus fine de ce qui existe sur leur territoire, explique le cofondateur de la startup. Cela peut leur permettre, par exemple, de faire de l’approvisionnement local pour leurs services de restauration collective”, explique-t-elle.

Mooveat travaille déjà sur deux projets pour des clients. L’un avec une collectivité locale, Cœur d’Essonne Agglomération, qui devrait aboutir dans les prochains mois et l’autre avec l’INRA, le centre de recherche agronomique, pour lequel La startup développe une interface dédiée sur la collecte des données. Ces deux clients lui assurent déjà un chiffre d’affaires, mais la jeune société prévoit de lever des fonds à partir de la rentrée pour continuer son développement.

Novethic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.